Home‎ > ‎Crew 143‎ > ‎

Sommaire de mission

Sommaire de mission de l'équipage 143

Quand l'équipage 143 est arrivé au Mars Research Desert Station (MDRS) dans l'après-midi du 15 novembre, chaque membre se connaissait depuis un jour au plus. L'équipage est composé de membres provenant de plusieurs disciplines et de nationalités de partout autour du monde, incluant des professions allant des sciences, de l'ingénierie et journalisme représentant le Canada, la France,  la Russie ainsi que les États unis d'Amérique. Le français et l'anglais ont été les langues principalement utilisées pour unir l'équipage. De plus l'intérêt commun envers l'espace, tout le monde était désireux de, non seulement de poursuivre leur recherche. Mais aussi d'assister et aider les autres dans les leurs. Au début de la mission, un ensemble d'objectifs ainsi que la déclaration d'intention de la mission ont été établis pour à guider le cours de la mission pour les deux semaines à suivre. Les buts et la déclaration d'intention ont été établis comme suit :

-        S'engager à respecter les conditions de simulation, des règles et des restrictions tout au long de note séjours au MDRS.

-        Mener des études de recherche et organiser des études diverses en science, ingénierie et de recherche humaine pour atteindre les objectifs de chacun des membres de l'équipage.

-        Maintenir la sensibilisation du public comme il convient pour respecter les objectifs de chaque membre de l'équipage.

-        Acquérir de nouvelles compétences qui seraient applicables à vivre au Flashline Mars Artic Research Station (FMARS) pour la durée d'une année par les autres membres de l'équipage.

«C'est la mission de l'équipage MDRS 143, finaliste de la mission Mars Artic 365, de fournir un modèle,  à la fois pour la dynamique de group et pour la mise en œuvre de recherche destinée à des scénarios d'exploration martienne.»

Les actions de chaque membre, dans leur rôle d'officier au sein du groupe ainsi qu'en tant que scientifique et journaliste, exerçant leurs objectifs de recherche, les buts énumérer et plus.

143 est entré en condition de simulation le dix-sept novembre. Les règles de simulation nous ont été présentées durant le processus de transfert d'équipage et avaient comme but de nous garder sous les conditions qui seraient présentes dans une vraie mission martienne. Ceci implique de maintenir un contact avec le support de mission (Mission Support) en soumettant un rapport quotidien de nos activités et des requêtes, telles que les plans d'activité extra véhiculaire (AEV), chaque fois qu'un membre de l'équipage avait l’intention de conduire une recherche à l'extérieur du bâtiment principal du MDRS.  Tout au long de notre séjour de deux semaines au MDRS, L'équipage 143 a maintenu les conditions de simulation aussi fidèlement que possible et n'as pas rencontré de situation qui nécessitait la simulation d'être brisé.

Avant d'arrivée au MDRS, chaque membre de l'équipage 143 a soumis une proposition de recherche pour conduire une recherche scientifique. Pour plusieurs membres, des études de terrains qui nécessitent une plus grande période de temps au FMARS ont été présentées et ont été conduites comme des études de concept de preuve durant les deux semaines au MDRS. Le biologiste de l'équipe, Paul Solokoff a conduit une étude sur les espèces végétales dans le voisinage de l'habitation en incluant un plan d'expansion basé sur les leçons apprises au MDRS pour les appliquer sur une étude des plantes d'une durée d'un an au FMARS. Le géologue de l'équipe Paul Knightly a mené une série d'étude géologique des caractéristiques du voisinage de l'habitation, se concentrant sur les techniques d'échantillonnage pour identifier les lacunes techniques afin de construire un meilleur protocole d'échantillonnage pour une étude de plus longue durée. L'ingénieur de l'équipe, Ian Silversides, a conduit une série d'études d'analyse structurelle de l'habitation qui serait appliquée à une étude plus vaste au FMARS.

Certaines études se sont concentrées sur l'élément humain d'une expédition habitée vers Mars. L'officier exécutif et ingénieur, Alexandre Mangeot, à testé sont programme d'apprentissage d'échantillon de sol (SSLP), pour comparer comment des membres d'équipage expert et débutant prélèveraient des échantillons de sol. L'officier de la Serre (GreenHab), physicien et ingénieur juniors, Claude-Michel Laroche, c'est concentré sur comment les membres de l'équipage pourraient efficacement construire un guide décrivant les tâches et les procédures expérimentales de sorte que tous les membres de l'équipage pourraient accomplir les tâches si le principal intéressé ne peut être en mesure d'excersé ses fonctions normales. Enfin , la journaliste de l'équipe, Anastasiya Stepanova, a consciencieusement rapporté les activités quotidiennes de l'équipage et a traité en grande partie la sensibilisation du public, tous les jours qui a été vécu durant la mission.

La sensibilisation du public est un facteur important dans le processus menant à envoyer des humains vers Mars. L'équipage 143 à fait de son but central, de non seulement atteindre le public cible qui est intéressé aux mises à jour du MDRS, mais d'essayer d'atteindre une audience non traditionnelle pour diffuser les nouvelles de nos activités de la mission. Pour ce faire, il a fallu tirer parti des sites de média sociaux tels que Twitter et Facebook pour rendre disponibles nos mises à jour régulières du travail que nous effectuons. Chaque membre de l'équipage a également apporté leur propre appareil photo numérique et ont largement documenté leurs séjours en partageant les photos prises de la vie tout au long de la mission. Pendant notre séjour, nous avons également interagi avec nos visiteurs des médias français pour augmenter la portée du message du travail accompli au MDRS. La sensibilisation du public ne s'arrêtera pas avec la conclusion de la mission. Presque tous les membres de l'équipage travaillent sur des plats de sensibilisation qui s'activeront après avoir quitté le MDRS, comprenant la publication des travaux de recherche, des entrevues avec des médias locaux dans leur ville natale ainsi que des présentations sur leurs expériences au MDRS.

Acquérir de nouvelles compétences sera une partie intégrante de la formation continue pour tous ceux qui voyageront vers Mars. L'équipage 143 l'a reconnu dès le début et s'est engagé à créer des possibilités d'apprentissage pour ces futurs équipages lors des missions. Cet échange de connaissances à varier de l'enseignement sur l'accomplissement des tâches de recherche d'un autre membre de l'équipage à des activités amusantes comme apprendre à danser ou jouer de la flûte de nez. Les séances d'exercice et de yoga qui ont été menés par des membres d'équipage expérimentés que l'activité physique, sera un élément primordial pour maintenir le bien-être physique et mental de tous les membres de l'équipage sur une mission prolongée. Des séances d'information régulière sur la santé et la sécurité ont été données par l'officier de santé et sécurité de l'équipage, Paul Solokoff, et ont abordé une série de questions de la promulgation des premiers soins aux incendies et autre procédure d'urgence de l'habitation. La volonté de chacun a essayé de nouvelles expériences, et d'apprendre de nouvelles compétences a été un thème récurrent tout au long de la mission et qui se poursuivra après que nous ayons quitté le MDRS.

, l'expérience qui a le plus uni l'équipage est la préparation des repas sur une base quotidienne tout au long de notre rotation. La nourriture a réuni des personnes avec de différents milieux depuis des siècles et pour cet équipage l'expérience n'a pas été différente. L'empressement de chaque membre de l'équipage à cuisiner les repas à partir de provision limité avec la participation des autres membres à créer une atmosphère de liaison qui est reconnue et approuvée par chacun. Il a été approprié que notre simulation prenne son apogée sur la fête américaine de la Thanksgiving, cette fête ou le repas a été une occasion pour nous de faire un retour et de rendre grâce à l'expérience qui nous a été accordée.

Nous tenons à remercier tous les bénévoles de la Mars Society qui nous ont soutenus tout au long de la mission et aux donateurs qui ont financé le Mars Desert Research Station. Collectivement, ils font du MDRS, un outil de recherche précieux en ce moment ou l'humanité se prépare à explorer Mars dans les prochaines décennies.

L'expérience de l'équipage 143 peut-être décrite comme productive et inspirante pour toutes les personnes impliquées. En vivant dans une simulation de mission martienne durant deux semaines, poursuivant nos objectifs de recherche individuelle dans un environnement stimulant, menant des activités de sensibilisation du public, et d'apprentissage de nouvelle compétence au cours de notre séjour, chaque membre d'équipage a acquis une expérience précieuse qui ne sera pas bientôt oubliée. C'est l'espoir de tout le monde sur l'équipe que nos activités de recherche et de sensibilisation peuvent continuer et que notre temps passé au MDRS est simplement la fondation pour la prochaine étape dans nos efforts pour faire avancer la cause de l'exploration martienne.